Accueil >> Alimentation, Glossaire >> Acide folique et grossesse

Acide folique et grossesse

L’acide folique est l’une des vitamines les plus importantes avant et pendant la grossesse, car un apport adéquat réduit le risque pour votre bébé de naître avec des insuffisances dans le tube neural.

Le tube neural chez le fœtus est la structure qui donne naissance au cerveau et à la moelle épinière du bébé. Si ce tube neural ne se referme pas correctement on peut voir certains problèmes apparaître comme le spina bifida et l’anencéphalie. L’anencéphalie est incompatible avec la vie et le spina bifida peut présenter des symptômes de paralysie infantile, la perte de contrôle des sphincters et des problèmes d’apprentissage.

Les besoins d’acide folique pendant le grossesse

Pour réduire le risque d’anomalies du tube neural, vous devez consommer de l’acide folique au moins 1 mois avant la grossesse et ce jusqu’au troisième mois de grossesse. Les femmes en âge de procréer devraient prendre 0,4 mg d’acide folique par jour, indépendamment d’une perspective de grossesse, car dans certains cas les grossesses sont non planifiées ou non désirées. Même si vous prenez cette dose après la confirmation de votre grossesse,  certaines anomalies du tube neural peuvent survenir.

Sources d’acide folique

La dose adéquate est de 0,4 milligrammes ou 400 microgrammes par jour. Vous pourrez trouvez de l’acide foliques dans les aliments suivants:

  • Légumes: lentilles, haricots, pois secs cuits, épinards, asperges, laitue romaine, betteraves, brocoli, maïs, pois, jus de tomates, jus de légumes, choux de Bruxelles, cresson cru.
  • Oranges, ananas en conserve, pamplemousses, bananes, framboises, fraises.
  • Foie de bœuf.
  • Muesli, noix, levure alimentaire, céréales et pain, germes de blé, farine de soja.
  • Jaunes d’œuf

Mots-clés : , , , ,

Vous avez aimé cet article?
Vous souhaitez rester informée?