Semaines

Après la naissance

Questions fréquentes

La césarienne : comment y faire face



Il peut être très perturbant pour une mère d'avoir, dans la dernière période de sa grossesse, un changement de plans, surtout si  durant près de neuf mois de grossesse aucun risque de césarienne n'était présagé.

Votre sentiment est tout à fait compréhensible, les premières émotions sont la tristesse et la déception, mais avec un peu de temps la joie de voir votre bébé grandir, de pouvoir s'occuper de lui peuvent faire disparaître ce que vous ressentiez au début.

Les médecins sont dans l'obligation de faire parfois des changements imprévus pour assurer votre bien-être et celui de votre bébé, mais il est probable que cette réalité ne soit pas bien comprise et perçue par la mère au moment de l'accouchement, vous rendant de ce fait vulnérable ou en colère contre les spécialistes qui vous ont suivie au cours du travail.

Durant les jours qui suivent l'accouchement, vous allez comprendre et accepter le choix du médecin, de ce fait discuter avec votre partenaire sur la césarienne et votre état physique et moral peut vous aider à vous sentir mieux et être plus unis. Peut être que pour votre conjoint, il sera difficile d'associer et de comprendre votre malaise avec la naissance du bébé étant donné que le bébé n'a pas connu de problèmes spécifiques.

La solitude et la jalousie envers les femmes dont l'accouchement s'est passé sans complications sont des émotions évidentes, mais ne laissez pas ces émotions vous enlever la possibilité d'être aidée. Il est temps de chercher le soutien inconditionnel de votre conjoint et de votre famille proche.

Forgot your details?