Semaines

Différents types d'accouchement

Accouchement assisté par forceps

 

Si pendant l’accouchement votre bébé éprouve des difficultés chaque fois que vous poussez, que vous-même ressentez une grande fatigue pendant le travail d’accouchement ou simplement que votre santé ne vous permet pas de pousser afin d’accoucher normalement, il est fort probable que votre médecin vous aide à accoucher avec des forceps.

L’accouchement assisté par forceps consiste à insérer une pince dans le vagin de la maman afin de faciliter la sortie du bébé.

 

En quoi consiste l’accouchement assisté par forceps ?

L’accouchement assisté par forceps, appelé extraction instrumentale par les spécialistes, est un type d'accouchement totalement différent des autres types d'accouchement. Il consiste à insérer une pince en fer (possédant deux extrémités en forme de spatules ou de cuillères) dans le vagin de la maman dont chaque extrémité est placée des deux côtés de la tête du bébé afin de tirer le bébé hors du ventre de sa mère.

C’est au cours des contractions et lorsque la maman pousse que le médecin obstétricien ou la sage-femme a une meilleure prise sur le bébé et peut mieux l’aider à sortir.

Une fois les forceps bien en place, le médecin exerce une légère pression sur la tête du bébé et tire doucement afin de le sortir du ventre de la maman en même temps que celle-ci pousse lors des contractions.



 

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’accouchement assisté par forceps ?

Les avantages de l’accouchement assisté par forceps

Les avantages de l'accouchement assisté par forceps est que lorsque vous êtes trop fatiguée pour pousser, votre médecin pourra vous aider à accoucher avec les forceps.

De plus, l’accouchement assisté par forceps a l’avantage de ne pas créer de lésions des voies génitales de la maman contrairement à d'autres types d'accouchement.

En ce qui concerne votre bébé, il n’aura que quelques hématomes au niveau de l’endroit où le médecin aura placé les forceps sur sa tête. Ceux-ci disparaîtront en quelques jours.

Les inconvénients de l’accouchement assisté par forceps

Pendant l’accouchement, si votre médecin décide d’utiliser les forceps pour vous aider à accoucher, il se peut qu’il ou elle doive pratiquer une incision vers l’arrière du vagin afin d’ouvrir le périnée, appelée épisiotomie. De même, il est fort probable d’avoir des hématomes et des difficultés pour s’assoir après une épisiotomie. Il est aussi possible que la cicatrice de l’épisiotomie ne cicatrise pas facilement ou même pas du tout, il sera donc nécessaire de refaire des points de sutures.

Les inconvénients de l’accouchement assisté par forceps affecte également la maman après l’accouchement.

En effet, il est fréquent de souffrir d'une lésion du sphincter ce qui provoque une incontinence urinaire : vous pourrez vous uriner dessus sans même vous en rendre compte.

Les douleurs dues à ce type d’accouchement par forceps peuvent durer plus ou moins longtemps et le vagin peut parfois rester un peu béant.

Enfin, si l’accouchement assisté par forceps ne fonctionne pas, en général si les tentatives d'extraction échouent après trois contractions, votre médecin devra procéder à une césarienne pour terminer l’accouchement.

En ce qui concerne les risques affectant le bébé à la naissance par forceps, il se peut qu’il garde quelques lésions dues à l’incompétence de certains médecins. Mais pas de panique, cela reste très rare.

©2017 SemainesGrossesse.com es una web de Summonpress

Forgot your details?