Semaines

Conseils

Reproduction et fertilité

Tomber enceinte

Les 17 choses à faire avant de tomber enceinte

Avant de tomber enceinte, voici une petite liste en 17 points pour vous préparer à votre grossesse. Certains points vous sembleront couler de source, d’autres sont moins évidents et pourtant sont tout aussi importants.

1. Prendre rendez-vous chez mon gynécologue

Nous vous conseillons de penser à passer un bilan de fertilité, cela vous permettra de déterminer votre période d’ovulation et d’optimiser vos chances de concevoir.

Votre médecin en profitera pour vous conseiller en fonction de vos antécédents médicaux au niveau des compléments alimentaires, des précautions etc.

2. Acide folique et vitamine

L’acide folique est un élément essentiel lors de votre grossesse, voilà donc pourquoi il vous faut faire des réserves avant votre grossesse et de façon plus générale, prenez des vitamines.

3. Arrêtez de fumer, de boire et de consommer de la drogue

Il est prouvé que le tabagisme (passif et actif ), la consommation d’alcool et de drogue diminuent la fertilité aussi bien chez la femme que chez l’homme. Donc, arrêtez de fumer et de boire de l’alcool ensemble. Il vaut mieux commencer à prendre de bonnes habitudes avant de tomber enceinte. Éventuellement, demandez de l’aide à un spécialiste.

4. Remplissez votre réfrigérateur d’aliments sains

Comme on vous l’a déjà dit, vous devez préparer votre corps avant votre grossesse et cela passe par préparer votre…  réfrigérateur! Vous devez faire le plein de vitamines et le plein de fer, donc achetez vos aliments en conséquence. Respectez le désormais célèbre conseil:  « mangez 5 fruits et légumes par jour ».

5. Du café oui mais 3 tasses maximum

Consommer trop de caféine n’est pas bon pour votre organisme et encore moins lorsque vous désirez tomber enceinte. Donc essayez de diminuer votre consommation de café et de vous limiter à trois tasses de café par jour.

6. Surveillez votre poids

Pour faire un enfant, il est recommandé d’avoir un poids « normal » pour votre propre santé, pour augmenter vos chances de grossesse et pour le bon développement de l’enfant. Vous pouvez calculer votre IMC pour savoir si vous devez surveiller votre poids. Nous entendons qu’une femme avec un indice de masse corporel (IMC) entre 20 et 24 ne présente aucun problème de poids. Les femmes avec un IMC supérieur ou inférieur à cette tranche devraient faire attention et éventuellement rechercher des conseils auprès de leur médecin.

7. Attention au poisson

Le poisson c’est bon, tant dans les petits plats que pour la santé. Pourtant, prenez garde aux poissons crus, ainsi qu’aux gros poissons. Les premiers peuvent contenir des bactéries dangereuses pour le développement de votre enfant et les seconds contiennent plus de mercure.
Quoi qu’il en soit, mangez-en deux à trois fois par semaine, en variant les poissons.

8. Faire de l’exercice

Se sentir bien dans son corps et dans sa tête, c’est le plus important. Si vous n’êtes pas une grande sportive, pas de panique. Il est inutile de vous imposer un programme chargé auquel vous ne vous tiendrez pas. Commencez en douceur, par de la marche, 20 minutes par jour. Pourquoi pas avec Lui ? Sinon, choisissez un sport relaxant et dynamique comme le yoga. Faire du sport, c’est surtout un moyen de se relaxer et d’évacuer le stress, rien de tel pour faire un bébé dans de bonnes conditions.

9. Allez chez le dentiste

On n’y pense pas toujours mais avant de tomber enceinte, faire un bilan chez votre dentiste peut s’avérer utile. Les changements hormonaux chez la femme enceinte la rendent plus sensible à des infections aux gencives. Et la prise de médicaments et d’antibiotiques étant fortement déconseillée, un rendez-vous chez le dentiste pourrait vous épargner beaucoup de soucis.

10. Renseignez-vous sur les antécédents médicaux de votre famille

En vous renseignant sur le passé médical des membres de votre famille, vous collecterez des informations sur vos prédispositions à certaines maladies, infections etc. Cela permettra à votre médecin de se préparer à toute éventualité et à pouvoir réagir rapidement en cas de complication. Mais attention, ce n’est pas parce votre mère ou votre cousine fait de l’anémie ou qu’elle a rencontré des problèmes pendant sa grossesse que cela vous arrivera forcément. C’est seulement à titre préventif.

11.  Avoir conscience de l’impact financier

Selon une étude menée par le magazine belge References, le coût pour élever un enfant serait de 300 € par mois pour un enfant de 0 à 5 ans et de 570 € par mois pour un jeune de 18 à 24 ans. Sachant que le coût d’un enfant varie aussi en proportion du revenu des parents. Il faut aussi prendre en compte que le coût individuel d’un enfant n’est pas le même s’il est fils ou fille unique ou dans une famille nombreuse : plusieurs dépenses peuvent être partagées. Ceci étant dit, il vaut mieux avoir une situation permettant de subvenir aux besoins de votre enfant.

12. La santé mentale influence la fertilité

Il faut savoir que la santé mentale, la dépression par exemple, a un impact sur votre fertilité. Elle influence votre état général, votre libido et peut aussi influencer la fréquence de vos règles. De plus, si vous prenez des médicaments, non seulement ils peuvent altérer votre fertilité, mais ils sont aussi dangereux pour votre enfant.

13. Évitez les infections

  • Il est important de vous tenir à l’écart de tout risque d’infection, d’autant plus si vous essayez de tomber enceinte. Pour cela, il vous suffira d’éviter le fromage et autres produits laitiers non pasteurisés mais favoriser d’autres (les petits suisses, le fromage blanc, le lait entier, les yaourts non allégés… mais en quantité raisonnable. Un laitage par jour devrait être suffisant.
  • Vérifiez que la température de votre réfrigérateur soit toujours entre 2 et 4 °C et votre congélateur en dessous de 18 °C.
  • Lavez-vous régulièrement les mains avec du savon.
  • Faites-vous vacciner contre la grippe dès que le vaccin est disponible.

14. Réduire les risques liés à l’environnement

Si vous êtes régulièrement exposée dans votre métier à des produits chimiques ou à des radiations, demandez à ne plus l’être pendant les trois mois précédant votre grossesse. N’oubliez pas non plus que les pesticides sont aussi très nocifs pour votre fertilité. Ils réduisent les chances de tomber enceinte et ils sont également nocifs pendant la grossesse.

15. Pensez-vous être prêts ?

Posez-vous la question de l’investissement, en temps, en énergie et en argent. Êtes-vous certains tous les deux d’être prêts pour avoir un enfant?

16. Quelle est votre période d’ovulation ?

Certaines femmes tombent enceintes dès qu’elles arrêtent leur moyen contraceptif. D’autres ont besoin de plus de temps et doivent calculer le bon moment pour concevoir.

Vous pouvez utiliser un calculateur d’ovulation pour obtenir une estimation ou si vous désirez une réponse précise, rendez-vous dans une pharmacie pour vous procurer un test d’ovulation.

Vous pouvez utiliser notre calculatrice des jours de fertilité pour connaître votre date d’ovulation.

17. Dites Adieu à votre moyen contraceptif

Votre décision est prise. Alors mettez de côté votre moyen contraceptif. Quand certaines femmes ont juste besoin de laisser le préservatif de côté ou de se faire enlever leur stérilet, il en est autrement pour celles dont le moyen contraceptif est hormonal.

Celles qui ont pris la pilule doivent planifier un peu plus. Terminez votre plaquette entamée afin d’éviter un cycle menstruel irrégulier. Vous pouvez vous retrouver enceinte dès le premier mois d’arrêt de la pilule mais il est normal que cela prenne quelques mois. Si vous rencontrez des difficultés à concevoir, il  existe plusieurs solutions.

Bonne chance !

©2017 SemainesGrossesse.com es una web de Summonpress

Forgot your details?